Airbnb monte au créneau pour défendre les hôtes

Dernière mise à jour : 6 mai 2020


A peine annoncée dans la presse par Christian Estrosi, maire de Nice, la proposition de limitation à 7 jours minimum, les locations dans les meublés de tourisme de Nice dés la mise en oeuvre du déconfinement, les réactions de protestation ne se sont pas faites attendre longtemps.

L'UPLT, qui avait découvert la mesure avec surprise dans l'édition du 25 avril 2020 de Nice Matin, n'était visiblement pas la seule à voir d'un très mauvais oeil une restriction supplémentaire qui impacterait fortement les espoirs de reprises des professionnels du secteur, mais également des hôtes.

Retrouvez le courrier d'Emmanuel Marill, DG France Airbnb, adressé au cabinet du maire.

Courrier - Conseil Municipal Nice - 27 a
Download • 105KB

14 vues0 commentaire