La filière tourisme, enjeu prioritaire de la relance économique

Mis à jour : 25 mai 2020

Ce jeudi 14 mai, le Premier Ministre Edouard Philippe annoncé un plan aussi ambitieux que vital pour tenter de sauver la filière tourisme d'un naufrage catastrophique.

Les professionnels du tourisme l'attendaient avec impatience, le plan de soutien au Tourisme vient d'être détaillé. Edouard Philippe se veut avant tout rassurant, en annonçant, notamment, que "les français pourront partir en vacances en France au mois de juillet et au mois d'août". Plus de limitation de déplacement dans un rayon de 100kms de son domicile donc et éclaircie dans le ciel des professionnels azuréens du tourisme. Les hôtels, les gites, les résidences de vacances, les campings et les meublés de tourisme pourront ainsi accueillir à nouveau leurs clients qui manifestent d'ores et déjà, et depuis les annonces d'Edouard Philippe, un intérêt certain pour la Côte d'Azur.

Les professionnels de la location touristique, membres de l'UPLT, confirment cette tendance et reçoivent à nouveau des demandes d'information voire même, enregistrent de nouvelles réservations pour la période estivale.

Parmi les mesures annoncées, un plan de soutien "sans précédent" de 18 milliards d'euros. Une partie de ces fonds est déjà affectée à la sauvegarde des emplois du secteur dont la majorité des employés sont actuellement en chômage partiel et pourraient le rester encore quelques mois, si la reprise n'est pas massive.

Nous attendions également, des mesures à destination de la restauration et de l'hôtellerie qui contribuent très largement à l'attractivité du territoire. Des touristes en vacances sur la Côte d'Azur trouveraient notre destination bien triste sans restaurants, terrasses, bars, plages publiques ou privés.

Le prochain volet concernera très probablement la culture et l'événementiel qui, indéniablement, rendent la destination Côte d'Azur, si exceptionnelle.


19 vues1 commentaire